Saison 2017-2018: début des cours hebdomadaires le 18 septembre 2017
Saison 2017-2018: début des cours hebdomadaires le 18 septembre 2017
Prochain Atelier d'initiation à la Méditation Taoïste le samedi 3 Fevrier 2018.
Prochain Atelier d'initiation à la Méditation Taoïste le samedi 3 Fevrier 2018. 

Articles de presse

QI GONG, Dynamisez votre énergie

PUBLIÉ LE 05/11/2009  | JOGGING INTERNATIONAL

http://www.jogging-international.net/sante-forme/articles/qi-gong-dynamisez-votre-energie

 

 

Des pratiquants de Qi gong chinois se rendront dans le monde entier

PUBLIÉ LE 18/01/2009 À 11:07 | © 2009 XINHUA / CHINE INFORMATION

 

Avec le premier groupe d'experts décollant dimanche pour Los Angeles, davantage d'experts chinois se rendront à l'étranger cette année pour faire connaître le qi gong -- un exercice de mise en forme traditionnel en Chine.

 

De janvier à mars en 2009, la Chinese Health Qigong Association, une association chinoise qui milite pour une meilleure connaissance des bienfaits du qi gong, enverra des experts en Australie, en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et au Canada pour y organiser des cours, des performances, des entraînements, des séminaires, etc..

 

Alors que les arts martiaux chinois ont déjà de nombreux amateurs à l'étranger, le qi gong n'est pas encore très connu. Pratique d'exercice et de maintien en forme traditionnelle en Chine, le qi gong se concentre sur l'ajustement des gestes du corps, de la respiration et de l'état mental pour améliorer les forces physiques et mentales.

 

En 2002, le qi gong a officiellement été reconnu en Chine comme discipline sportive. Selon Yang Yubing, professeur de l'Université des Sports de Beijing et membre du groupe d'experts, les arts martiaux sont très liés à l'attaque et à la défense, alors que le qi gong aide les gens à réaliser un état de paix intérieure par voie de postures corporelles et par le contrôle de la respiration, en libérant les pratiquants de la pression et du stress de la vie moderne.

 

La pratique du qi gong pendant une longue période aide également à améliorer les caractères des personnes, a-t-il ajouté.

 

Selon Lu Shiming, vice-président de la Chinese Health Qigong Association, à partir d'août 2006, l'association a commencé à envoyer des équipes d'experts dans de nombreux pays et régions pour y promouvoir cette discipline. En 2008, 149 experts chinois en qi gong ont visité 17 pays et régions.

 

 

Sauvés par le qi gong ?

 

Antistress. Cette gymnastique chinoise ancestrale est de plus en plus utilisée en milieu hospitalier.

 

Respiration, énergie, concentration, automassages… C’est la base du qi gong. Une gymnastique chinoise millénaire qui a conquis 40 000 Français (un nombre qui a triplé depuis 2002) et fait son entrée dans les services hospitaliers, les maisons de retraite ou des associations post-maladies. «En Chine, le qi gong fait partie de la médecine, il est destiné à optimiser la santé et à la réparer s’il y a maladie, précise Yves Réquenna, généraliste acupuncteur et médecin référent de la Fédération de qi gong et arts énergétiques, qui organise dimanche une journée de découverte de ces techniques de santé (1). En France, il ne s’agit pas d’un qi gong médical mais thérapeutique, destiné à apporter un mieux-être, à limiter le stress. Il est de plus en plus utilisé en gérontologie pour améliorer la mobilité, réduire les douleurs rhumatismales et les inflammations articulaires, renforcer concentration et vigilance, et prévenir ainsi les chutes.»

 

«Mieux-être». A Bavilliers, le centre hospitalier de soins de longue durée du Territoire de Belfort propose depuis quatre ans un cours de qi gong à ses résidents - des patients âgés de 60 à 97 ans, atteints de polypathologies ou souffrant de la maladie d’Alzheimer. «Cela les aide à reprendre conscience de leur schéma corporel, explique Colette Tenisci, cadre de santé. Le qi gong ne remplace évidemment pas les traitements, mais en apportant un mieux-être par les automassages, un apaisement, en réduisant l’agitation, il permet de limiter le nombre de médicaments.»

 

A Ussel (Corrèze), c’est le chef du service de cardiologie de l’hôpital, Alain Berenfeld, qui a pris l’initiative de proposer un cours à ses patients - ceux qui ont été opérés et ceux qui présentent de forts risques. L’intérêt ?«Aider à combattre le stress, un facteur important de risque cardiovasculaire. Les mouvements lents aident à relâcher corps et esprit, le travail sur la respiration à se relaxer. En favorisant la concentration, le qi gongaide aussi à ressentir un corps que trop souvent on oublie jusqu’à ce que la maladie nous le rappelle.»

 

A Tours, depuis 2007, la Ligue contre le cancer propose deux cours aux personnes fragilisées par la maladie, «après une opération, une chimiothérapie…». «C’est une activité physique mais douce et adaptée, selon Roger Blanchard, président de la Ligue d’Indre-et-Loire. Le cours est un moment de reconstruction de l’image du corps, détériorée par la maladie, de restitution de la conscience momentanément perdue de ce corps, d’échange avec les autres patients.»

 

Cancer. Adepte convaincue, Jocelyne Rousseau a été opérée il y a trois ans d’un cancer du côlon puis a subi une chimiothérapie. «J’étais lessivée, vidée», se souvient-elle. Quand le traitement s’achève, elle se sent «déboussolée, mal dans [sa] peau». «Au début, quand j’ai commencé le qi gong, j’ai eu du mal à entrer dans ces mouvements si lents. Mais peu à peu, je suis entrée dans l’introspection, le corps s’est imprégné de quelque chose de nouveau, s’est délesté du négatif.» Aujourd’hui, elle pratique aussi seule, chez elle, «dès qu’[elle] sent quelque chose d’anormal dans [son] corps».

 

 

Légende chinoise sur le thé

 

L'origine du thé est liée à la légende d'un moine indien nommé Bodhidharma.  Bodhidharma était un prince indien qui, au VIième siècle, vers l'an 520, partit en Chine prêcher le bouddhisme et fonder la secte Ch'an.  Cette dernière se développera au Japon, près du 6 siècles après, sous le nom de zen.

 

Bodhidharma (dont voici d'ailleurs le portait à gauche), barbe hirsute, les yeux immenses et globuleux, le regard pénétrant sous d'épais sourcils, la mine patibulaire, tel est le portrait brossé de ce personnage dérangeant qui, dès son arrivée à Canton, se révéla d'une brutale franchise.

 

Bodhidharma avait fait le voeu de ne jamais dormir afin de ne pas voler un seul instant à sa mission.  Malgré tout, un jour, épuisé il tomba de fatigue sur le bord d'un chemin.  Et, pire encore, il rêva de femmes.  À son réveil, ivre de colère, il s'arracha les paupières et les jeta.

 

Quelques années après, en repassant au même endroit il vit que là où il avait jeté ses paupières deux arbustes avaient poussé.  Des arbustes dont les feuilles ont le pouvoir de maintenir l'esprit en éveil.

 

On raconte qu'à la fin de sa vie Bodhidharma resta assis en méditation, au fond d'une grotte, face à un rocher, pendant 9 ans.  Au bout de quelques années, assez lassé, il eut le geste curieux d'arracher des feuilles de l'arbuste qui poussait à proximité et de les mâcher. Il découvrit alors que ces feuilles permettaient à l'esprit de rester dans un état de concentration, chassant l'ennui.  Il put ainsi poursuivre, sans bouger, sa méditation pendant 9 années.

 

On dit qu'au terme de ces 9 années, Bodhidharma réussit à atteindre une concentration si forte, qu'il parvenait à ressentir le monde autour de lui.  Il comprenait et faisait communion avec l'Univers. On raconte aussi que son image finit par se graver sur le rocher, qu'il perça un trou à travers une paroi de la caverne à force de la fixer et qu'il perdit l'usage de ses jambes.

 

Bodhidharma, pratiquant zazen durant 9 ans devant un mur, rejetait tous les visiteurs.  On dit qu'il n'aurait consenti à se retourner et à prendre un disciple que lorsque Hui k'o se serait coupé un bras pour attirer son attention.  On prête aussi à Bodhidharma la création des arts martiaux ainsi que la fondation du temple de Shaolin sur le mont Song Shan.

 

En fait, qu'en est-il de Bodhidharma et du ch'a, cette plante dont les feuilles ressemblent à des paupières et qui donne aux méditants le moyen de rester éveillés ?

Et bien, en réalité, on buvait du thé plusieurs siècles avant l'époque de Bodhidharma.

       Contact

Par email:

qigong@etoile-bleue.com

npasturel@free.fr

 

Par téléphone:

  • 05.61.59.83.71
  • 09.50.76.41.92
  • 06.10.49.59.70

       Actualités

A partir de Septembre 2017: Nouvelle salle de Cours au 60 rue de Cugnaux (local Kiné Mezieriste)

31300 Toulouse

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Nicole Pasturel