Saison 2017-2018: début des cours hebdomadaires le 18 septembre 2017
Saison 2017-2018: début des cours hebdomadaires le 18 septembre 2017
Prochain Atelier d'initiation à la Méditation Taoïste le samedi 3 Fevrier 2018.
Prochain Atelier d'initiation à la Méditation Taoïste le samedi 3 Fevrier 2018. 

Bienvenue sur le site de l'association l'étoile bleue !

Outre leur cursus personnels d'études des arts énergétiques chinois, nos enseignants sont titulaires de diplômes officiels, reconnus par la législation française, en matière d'enseignement.

 

Ils sont le garant des compétences requises pour cet enseignement: techniques, pédagogiques ainsi qu'en matière de sécurité des pratiquants.

 

( + d'informations dans la  rubrique: "Qui sommes nous ?")

Qu'est-ce que le Qi Gong ?

Qi Gong signifie littéralement: "travail sur l'énergie vitale".

 

Le Qi Gong est un travail de maîtrise du physique et du mental par la pratique régulière d'exercices. Il est destiné à mobiliser et à réguler le Qi ou force vitale. Selon la médecine traditionnelle chinoise, le Qi se rapporte à la fois à l'air que nous inspirons et au Qi originel, l'énergie motrice première stockée dans notre corps qui permet toutes les activités de la vie.

 

Le Qi Gong permet à la fois de réguler et de nourrir l'énergie vitale afin d'améliorer la résistance physique et la santé.

 

Le Qi Gong repose sur 3 principes; mental, respiration, mouvement, que l'individu doit développer ensemble et harmoniser.

 

Il existe des formes de Qi Gong Statiques, consistant à garder une posture sur une durée de quelques minutes à une heure, et des formes de Qi Gong dynamiques, qui enchaînent mouvements, respirations et concentration sur place ou en déplacement. 

 

Le Qi Gong ne consiste pas en des exercices destinés à donner au corps une belle apparence extérieure, il s'adresse au fonctionnement interne du corps et recherche l'union du physique et du mental.

 

Le véritable Qi Gong est celui où l'Homme est en accord avec la nature. Faire une série d'exercices est un moyen, ce n'est pas un but. Le but, c'est de réunir le corps et l'esprit au plus proche de la nature. Dans la pratique, il suffit que le coeur (mental) soit bien disposé pour que les mouvements soient bien exécutés. Il n'existe pas de critères absolus pour les mouvements, ils sont la manifestation du coeur et de la pensée. C'est pourquoi, on met d'abord l'accent sur la compréhension du coeur et la concentration de l'esprit, pour que la pensée mette le Qi en mouvement dans le corps, puis que le Qi entraîne le mouvement à sa suite. Si le coeur est sensibilisé, on aura conscience des gestes à exécuter.

 

Vision du Qi Gong par le Dr Liu Dong :

 

Qu’estce que le Qi Gong ? « Une définition sommaire consisterait à dire qu’il s’agit d’un ensemble d’exercices et de mouvements corporels destinés à combattre ou à prévenir certaines maladies dans la perspective d’un allongement de la durée de la vie et de la conservation d’un bon état de santé.

Une autre définition, moins restrictive, est de considérer le Qi Gong comme un comportement trouvant sa justification dans une grande pensée philosophique, laquelle a pour but de nous montrer la voie de la connaissance de la nature humaine, de nous permettre de mieux prendre conscience de la valeur de la vie et de ses limites, et de nous guider sur le chemin de la sagesse.

L’homme vit pour la réalisation de ses désirs ; à la différence des autres animaux, il a su, au cours des âges, dépasser ses propres limites et accomplir des exploits remarquables. Sa soif de connaissance devait le conduire à étudier les secrets de la vie. La grande pensée philosophique, née en Chine il y a plusieurs millénaires, en particulier la pensée des Maîtres taoïstes, s’est révélée être une remarquable et habile tentative de description et d’explication des phénomènes qui régissent les mutations de l’univers :

« L’homme vit dans le monde, il domine le monde, mais il ne peut s’empêcher d’être victime de sa propre versatilité : tantôt il progresse, tantôt il recule ; tantôt il s’ expose, tantôt il s’ abrite ; tantôt il est comblé, tantôt il est anéanti… »

A l’époque actuelle, le monde est entré dans une civilisation scientifique et matérialiste.

Cependant, en contrepartie, l’homme a tendance à oublier la nature, à progressivement s’éloigner de son milieu naturel, à vivre constamment sous tension, à se surmener, à se faire du souci, bref à se conduire de manière peu raisonnable.

Les sciences et les techniques actuelles ont permis d’envoyer des hommes sur la lune, et seraient tout à fait capables d’en envoyer d’autres sur d’autres planètes. Grâce à la miniaturisation extrême des composants électroniques et à l’utilisation des satellites géostationnaires, le monde tout entier se trouve enserré dans un réseau complexe qui permet aux hommes de communiquer presque instantanément d’un endroit du globe à un autre endroit, quelle que soit la distance qui les sépare.

En ce qui concerne le corps de l’homme, les progrès réalisés ont apporté un haut degré de bien-être.

Comme nous ne sommes pas satisfaits de la société contemporaine, nous souhaitons que l’homme se réveille. Comment faire pour attirer son attention sur la prise en compte de son propre corps, pour parvenir à réconcilier sa nature avec les avancées de la science ? C’est à partir de la pensée philosophique de la Chine antique et par l’exercice du Qi Gong que nous souhaitons aider l’homme à retrouver son véritable caractère humain. Pour que sa vie ait un sens, pour que sa vie soit heureuse, l’homme doit savoir qu’il existe deux puissants talismans à sa disposition ; le premier c’est le calme ; le second c’est l’harmonie. La notion de calme désigne généralement le repos du corps et la tranquillité du cœur, c’est-à-dire de l’esprit.

Je souhaite que, à l’exemple de nos ancêtres, nous puissions trouver chaque jour de nouvelles inspirations, afin que chacun, dans sa sphère personnelle, puisse contribuer à créer de meilleures perspectives d’avenir. Pour y parvenir, rien ne sera plus efficace que les deux puissants talismans que sont le calme et l’harmonie. » Lui Dong (janvier 1998, extrait du livre Qi Gong, la voie du calme)

Nous sommes légitimement en droit de nous poser la question de savoir si, rétrospectivement, ces progrès scientifiques et technologiques ont apporté quelque chose d’appréciable à l’homme. Sur le plan matériel, cela paraît indiscutable ; sur un plan affectif ou moral, la réponse est plutôt négative. L’homme a du mal à progresser sur la voie du bonheur, il se révèle pour le moment incapable d’imposer le respect de la vie humaine et de protéger la planète sur laquelle il est contraint de vivre. Les activités humaines apportent souvent des nuisances pour le milieu naturel. Les développements scientifiques actuels ne s’attachent qu’à augmenter la jouissance des biens matériels et négligent totalement les aspirations de la nature profonde de chaque individu.

Comme nous ne sommes pas satisfaits de la société contemporaine, nous souhaitons que l’homme se réveille. Comment faire pour attirer son attention sur la prise en compte de son propre corps, pour parvenir à réconcilier sa nature avec les avancées de la science ?

C’est à partir de la pensée philosophique de la Chine antique et par l’exercice du Qi Gong que nous souhaitons aider l’homme à retrouver son véritable caractère humain et lui rappeler les notions de bonté et de beauté.

Pour que sa vie ait un sens, pour que sa vie soit heureuse, l’homme doit savoir qu’ il existe deux puissants talismans à sa disposition : le premier c’ est le calme ; le second c’ est l’ harmonie. C’est par le calme qu’il parviendra à une meilleure compréhension de la nature et c’ est en cherchant l’ harmonie avec celle-là qu’ il se mettra en accord avec elle.

La notion de calme désigne généralement le repos du corps et la tranquillité du cœur, c’est-à-dire de l’esprit. Les anciens disaient : « Une grosse bougie allumée, placée dans un courant d’air, se consumera très vite, mais une petite bougie allumée, abritée dans un vase, mettra très longtemps avant de s’éteindre. » Cet exemple est une illustration du principe de conservation attaché à la notion de calme.

Après la naissance, le Qi (chi) initial (l’énergie) se dissimule entre les reins. C’est pour l’homme, l’énergie la plus fondamentale. Si l’on dépense trop de Qi initial, alors sa consommation trop rapide entraînera un raccourcissement de la durée de vie. Au contraire, si l’on aspire au calme, il en résultera un allongement de la durée de vie. Les Maîtres taoïstes appelaient cela « Bao Qi Ping », ce qui peut se traduire par « Préserver la bouteille d’énergie ».

Le reflet de la lune dans l’eau calme d’un lac est une image clairement discernable. Si, cependant, on agite l’eau avec un bâton, alors l’image se trouble et le reflet de la lune devient flou. L’esprit de l’homme est comparable à l’eau d’un lac. Si l’esprit est troublé, aucun spectacle de la nature ne peut s’y refléter distinctement.  Ce n’est qu’avec le calme du cœur, la clarté de l’esprit et de la pensée, qu’un beau paysage naturel peut envoyer dans le cerveau des.informations nettes et distinctes qui seront, à travers le corps tout entier, transmises à chacune de nos cellules.

L’harmonie est  synonyme de concorde, de bonne entente. L’harmonie entre le Ciel et la Terre a donné naissance aux Dix Milles Etres. Lorsque l’harmonie règne entre le souverain et ses ministres, le pays est heureux et prospère. L’harmonie entre père et fils est synonyme de sécurité et de joie dans la maison. L’harmonie entre frères signifie l’entraide fraternelle. L’harmonie qui règne entre les époux engendre le calme dans l’ »appartement des femmes ». l’harmonie entre amis implique leur soutien mutuel. L’harmonie, c’est la voie du bonheur de vivre.

Pourquoi vivons-nous ? Dans quel but ? C’est la question à laquelle il nous faut tenter de répondre. La santé et la longévité sont bien entendu très importantes. Cependant, se replier trop sur soi-même conduit à une mésentente et à une inadaptation avec le reste du monde. Santé et longévité n’ont en elles-mêmes que peu de valeur si elles n’ apportent pas aussi la joie de vivre.

Le Soleil est un grand producteur d’énergie. Il chauffe et éclaire le monde. Les anciens, qui attribuaient des qualités humaines aux corps célestes, trouvaient que le Soleil faisait preuve de noblesse et de générosité puisqu’ il offrait lumière et chaleur aux « Dix Mille Etres ». Ils pensaient également que le reste de l’univers, le Ciel et la Terre, avait un comportement similaire. Aussi suggéraient-ils aux hommes d’imiter ce comportement altruiste en préconisant certains exercices afin de purifier leur esprit et d’essayer de se dépasser eux-mêmes en faisant preuve de plus de sollicitude et de bienveillance envers leur prochain.

Je souhaite que, à l’exemple de nos ancêtres, nous puissions trouver chaque jour de nouvelles inspirations, afin que chacun, dans sa sphère personnelle, puisse contribuer à créer de meilleures perspectives d’avenir. Pour y parvenir, rien ne sera plus efficace que les deux puissants talismans que sont le calme et l’harmonie. »

LIU Dong

Pékin, le 1er janvier 1998 (L’Année du Tigre).

 

Quelques méthodes

Qi Gong Mystérieux de la Grande Ourse.

 

 Selon Maître Wang: "Le Qi gong mystérieux de la grande ourse a été créé pour entrer en relation avec le soleil, la Lune et les étoiles et être en harmonie avec leurs mouvements.

L'étoile polaire est considérée comme immobile, la Grande Ourse effectue une rotation qui a pour pivot l’étoile Polaire.

Ensuite, tous les mouvements des 10000 choses dépendent de l'ensemble stellaire formé par l’Étoile Polaire et la Grande Ourse: la Terre, les êtres vivants, les déités et le reste de l'Univers tournent autour de cet "axe". L’Étoile Polaire et la Grande Ourse constituent donc le Centre de l'Univers. la Rotation de la Terre permet le déroulement des jours, des saisons, des 12 mois.
La Pratique du Qi Gong de la Grande Ourse permet aux méridiens de s'ouvrir et qu'ainsi une bonne circulation énergétique se mette en place. Ce qui permet d'entrer en relation avec la Nature et les 10000 choses".

 

L'étoile polaire est un point fixe dans notre ciel, qui indique le nord. l'Univers entier tourne autour de ce point. On dit que c'est la Grande Ourse qui entraine l'Univers dans sa rotation autour de ce point, et que cette rotation génère les 4 saisons. La rotation complète de la Grande Ourse autour de la Polaire correspond aux 12 mois de l'année, qui correspondent aux 12 méridiens du corps humain.

 

La pratique du Qi Gong mystérieux de la Grande Ourse ouvre les 12 méridiens et permet de se mettre en relation avec la nature par leur intermédiaire.

QI GONG des 8 pièces de soie.

 

Ce QI GONG consiste en une série de 8 exercices ayant pour objectifs généraux de produire du QI dans le corps et d’accroître la circulation énergétique dans les organes, d’utiliser le déplacement des membres pour mettre en mouvement les muscles qui entourent les organes internes dans le but d’y accroître la circulation énergétique.

 

Dans chaque exercice on retrouvera une action coordonnée du mouvement et de la respiration avec 3 temps :

  • Un temps de Tension
  • Un temps de Rétention
  • Un temps de Détente, Relâchement.

Ceci pour mettre en évidence les stagnations ou excès de QI et ensuite harmoniser la circulation énergétique dans l’organe concerné.

 

 

1er Mouvement : SOUTENIR LE CIEL : pour réguler le triple réchauffeur et l’ensemble des organes.

Le mouvement consiste à lever les bras au-dessus de la tête et à soutenir le ciel, ce qui étire les muscles du tronc, ensuite, quand on baisse les bras, les muscles du tronc se détendent et permettent au QI de circuler sans obstacle.

 

2ème Mouvement : TIRER A L’ARC EN VISANT UN AIGLE : pour renforcer la taille et les poumons.

On se place en posture du cavalier afin d’abaisser notre centre de gravité et de consolider nos racines, puis on imagine bander un arc et viser un aigle. La posture renforce les muscles de la taille et la circulation du QI dans les reins. La concentration de l’esprit se fait sur : viser l’aigle. On harmonise la respiration sur le mouvement, ce qui renforce les poumons.                                                              

 

3ème Mouvement : ELEVER LES BRAS : pour régulariser le fonctionnement de la rate et de l’estomac. La montée d’un bras favorise la circulation du QI de la Rate, la descente de l’autre bras favorise la circulation du QI de l’estomac.

 

4ème Mouvement : BALANCER LA TETE ET LE FONDEMENT : pour apaiser le feu du cœur. Quand le feu du cœur est trop fort, on utilise le métal du poumon pour le soumettre.

(Théorie des 5 éléments : Feu détruit le métal, mais le Métal a la capacité d’absorber la chaleur et de contrôler le Feu). Posture du cavalier, mouvement du bassin coordonné avec les bras et la tête sur une respiration harmonieuse.

 

5ème Mouvement : MENACER DES POINGS : pour renforcer l’énergie des muscles et du Foie. Cet exercice stimule aussi le système nerveux autonome en faisant travailler les yeux (connexion de l’organe Foie avec les yeux) et les muscles des bras.

Cet exercice élimine tout stagnation de QI et l’emmène vers les extrémités, avec des coups de poing puissants.

 

6ème Mouvement : REGARDER EN ARRIERE : pour éloigner maladies et excès d’émotions.

Ce mouvement renforce la musculature cervicale, prévient et lutte contre l’arthrose cervicale, agit sur les muscles oculaires.

Détente des muscles, vaisseaux sanguins et méridiens du cou.

Regarder le négatif laissé derrière soi.

 

7ème Mouvement : SE PENCHER EN AVANT : renforce les reins.

Fait travailler les lombaires et les muscles de la taille. L’alternance de la contraction et de la détente des muscles lombaires provoque un massage des reins.

On se penche, on tend, on relâche la pression, le QI reprend son activité et élimine les stagnations.

 

8ème Mouvement : SE SOULEVER SEPT FOIS SUR LES TALONS : régularise les six grands méridiens.

Vibration de tout le corps. Régulation et harmonisation du QI du sommet de la tête à la plante des pieds.

Le lotus tourne 1000 fois :

 

Ce Qi gong travaille sur les tendons, les muscles et la rate. Il nourrit l’intérieur, au sens de la rate et de l’esprit. Il relie ciel et terre et l’on se sent au centre. C’est un Qi gong de communication avec soi-même, mais il faut sans arrêt capter l’énergie de l’extérieur à travers les organes, les doigts, le Bai Hui. C’est un Qi gong intériorisé, on est centré sur soi-même, mais ouvert vers l’extérieur.

 

1er mouvement : «  la pluie céleste nettoie l’intérieur du corps » : faire monter l’énergie pure et faire descendre l’énergie impure. Respiration abdominale. Etirement de la colonne vertébrale jusqu’à la nuque qui entraîne une diminution de la pression artérielle sous occipitale. Le cerveau étant mieux irrigué, on prévient les maux de tête, les vertiges et les troubles des yeux.

Sur la descente des bras, en appuyant fortement sur les orteils et en remontant le talon au maximum, on stimule l’énergie des méridiens des pieds concernant l’estomac, le foie, la vésicule biliaire. On fait cette 2ème partie du mouvement sur l’expiration en imaginant l’eau céleste entrer dans le corps, ce qui diminue la pression et le feu du cœur.

 

2ème mouvement : « capter la lumière argentée des étoiles » :

A la fois mouvement d’étirement et de rotation de la colonne vertébrale qui agit sur la moelle épinière. Soulage les douleurs de la région lombaire et des jambes, nourrit le cerveau, améliore la vision et l’audition, renforce les reins et assouplit le dos.

 

3ème mouvement : « l’énergie remplit l’arc en ciel » :

Rotation et étirement de la colonne vertébrale, des hanches et des épaules dus au mouvement circulaire des bras.

 

4ème mouvement : « pousser le bateau dans le sens inverse du courant » :

Régularise l’énergie du méridien du vaisseau conception, du vaisseau gouverneur et du méridien ceinture. Améliore la circulation sanguine, augmente la confiance en soi. En sollicitant la colonne vertébrale, on améliore les déficiences lombaires et cervicales.

 

5ème mouvement : « le dragon se jette dans la mer » :

Fait travailler tous les méridiens, dans la souplesse. Travaille beaucoup le yang.

 

6ème mouvement : « faire circuler l’énergie yin et yang à l’intérieur du corps » :

Régularise et active l’énergie au niveau du vaisseau gouverneur et du vaisseau conception.

Régule le yin après le mouvement précédant qui est très yang.

La fille de jade :

 

Ce Qi Gong est un « nettoyage de tout le corps. On le charge d’énergies pures et on dégage les énergies usées. C’est un enchaînement d’exercices destinés à tonifier le foie, à nourrir le sang, à dissiper les ecchymoses, à soigner les affections gynécologiques ainsi qu’à faciliter la perte de poids. Le travail se centre sur le point « Tan Zhong » (17VC) : source du sang entre les 2 mamelons.

 

1er mouvement : « Ouverture du corps de la fille de jade » :

Travail avec l’énergie du ciel pour commencer par remplir le corps (par le Bai Hui) d’énergie pure, puis dégager l’énergie usée par le souffle, les mains et les pieds (yon quan).

 

2ème mouvement : « la fée arrose les fleurs » :

On prend l’énergie de la terre pour la faire rentrer par les méridiens Yin : rate, foie, rein. En descendant le buste et en pliant les jambes, on comprime le petit bassin, ce qui a pour effet un apport de sang dans cette région et la propulse dans la circulation sanguine.

Au retour, en plaçant les mains sous les côtes on comprime légèrement l’énergie du foie. En suivant le trajet interne du méridien du foie on monte les mains au sommet de la tête pour accompagner l’énergie et le sang jusqu’à cet endroit. En expirant on élimine les énergies usées. Sur la fermeture, on capte l’énergie de la nature que l’on envoie dans le « Tan Zhong », on équilibre l’énergie et le sang dans la poitrine.

 

3ème mouvement : « le phénix prend son envol » :

La jambe tendue, on étire le méridien de la vessie. Le talon relevé, on ouvre le point 1 du rein et les méridiens Rein, Rate, vessie. On inspire l’énergie pure, puis on agit sur les aisselles et sur les épaules, et on étire les méridiens Yang des bras. En s’accroupissant, on compresse le petit bassin et on agit sur la circulation du sang. Sur l’ouverture de l’aisselle on étire le méridien du cœur. Ce mouvement maintient également la souplesse des articulations des jambes, ainsi que celle de la région lombaire.

 

4ème mouvement : « la danse du serpent bleu jade » :

On visualise le corps pur comme le jade et de couleur bleu (yin). On ondule, ce qui débloque les vertèbres, fait circuler l’énergie dans tout le corps, ouvre le méridien Chong Mai dans son trajet au centre du corps, on harmonise les 3 Dan Tian.

 

5ème mouvement : « la fille de jade purifie son corps » :

On lave l’arrière du corps avec l’énergie yang du ciel, en faisant descendre l’énergie, et l’avant du corps avec l’énergie yin de la terre, en faisant monter l’énergie.

Sur la descente, on tape des talons et prononce le son « paï»pour provoquer une vibration et dégager les énergies usées, en remontant on fait jaillir avec le son « Chong » pour faire sortir les dernières énergies usées, puis on se recharge d’énergies pures.

 

6ème mouvement : « la fille de jade retourne dans la lune » :

Ce mouvement dessine le Tai Ji. On contacte l’énergie du ciel et de la terre pour dessiner le Tai Ji et sceller au centre de nous même toutes les énergies pures accumulées. On s’accroupit en visualisant qu’on est entré dans la lune et on fait une respiration fœtale, imperceptible, par le nombril, ce qui symbolise le retour à la pureté initiale.

La tortue du sud :

 

C’est un Qi Gong pour renforcer l’énergie du rein au niveau physique et mental par la stabilité. La zone des reins stocke l’énergie innée. Dans ce Qi Gong on va travailler comment préserver l’énergie innée en apprenant à être calme et stable. On travaille en douceur pour libérer le corps, on fait la même chose avec le mental par la conscience de ce que l’on fait. Cette méthode produit beaucoup de chaleur et est précieuse pour les articulations et la prévention de l’arthrose et des rhumatismes. Elle renforce les défenses immunitaires.

 

1er mouvement : « la tortue se réveille » :

C’est un travail des épaules, d’abord chacune séparément, puis les deux avec un accompagnement et un travail simultané au niveau de la nuque.

 

2ème mouvement : « respiration de la tortue » :

C’est un mouvement ou l’on travaille simultanément la contraction de certaines zones du corps (compression des organes génitaux et gainage du bassin), et en même temps on étire d’autres zones et on relâche d’autres (quand on s’ébroue).

 

3ème mouvement : « la tortue nettoie son corps extérieur » :

Ce mouvement ce fait dans une continuité et une circulation sur tout le corps dans la souplesse, tout en étirant le corps, et particulièrement le méridien du rein et de la vessie.

 

4ème mouvement : « la tortue salue le ciel et la terre :

La aussi on étire le méridien de la vessie en étirant l’arrière de la jambe, et on ouvre le méridien du rein en soulevant le talon, puis on l’étire jusqu’en haut du buste.

 

5ème mouvement : « la tortue purifie son corps intérieur » :

C’est une purification par le souffle en trois temps et sur trois niveaux successifs : sous claviculaire, inter costale et totale en étirant tout le dos.

 

6ème mouvement : « posture de la tortue » :

Retour au calme, vibrations à partir du ventre. Quand on ressent de la chaleur, on est prêt pour l’hibernation.

 

7ème mouvement : « hibernation de la tortue » :

C’est une méditation. On s’installe dans l’immobilité, on amène les mains en regard des oreilles et on laisse le mouvement circulaire de la roue s’installer.

Qi Gong contre les douleurs :

 

Ce Qi Gong permet de faire circuler l’énergie dans tout le corps, de libérer toutes les articulations.

 

1er mouvement: « le serpent argenté tire la langue » :

Travaille sur les organes de la rate et de l’estomac. On s’enracine et on génère le mouvement à partir du sol. Mouvement d’étirement jusqu’au bout des doigts ou on dégage les énergies usées. Dominante de l’élément eau, on recherche la fluidité.

 

2ème mouvement : « la fée du ciel sème ses fleurs » :

Travaille les organes du rein et de la vessie. Toujours à partir de l’enracinement et de la poussée dans le sol, on génère un mouvement de la taille qui étire les flancs et produit un massage des surrénales et des reins. On reste dans la dominante de l’élément eau et la fluidité.

 

3ème mouvement : « les deux dragons agitent la mer :

C’est aussi un travail sur les organes du rein et de la vessie. Le principe reprend celui de l’exercice précédent avec une ouverture du travail plus en profondeur, sur les muscles et les tendons. On entre dans l’élément bois.

 

4ème mouvement : « la grue joue sur l’eau » :

Travaille sur les organes du poumon et du gros intestin.

On ouvre les poumons avant de descendre sur la jambe d’appui et d’ouvrir le méridien de la vessie. On prend appui sur le sacrum et le coccyx pour se relever.

Travail d’assouplissement et d’ouverture de tout le corps. On entre dans la dominante de l’élément métal.

 

5ème mouvement : « le cerf vif regarde derrière » :

Fluidité des poignets, poussée dans le sol qui symbolise le bois qui doit rester dans la terre. Le mouvement part de la taille et tourne autour de l’estomac. On pousse la terre et le ciel, l’énergie de la rate monte, et l’énergie de l’estomac descend.

Ce mouvement se situe dans les éléments terre et eau.

 

6ème mouvement : « le tigre blanc montre ses griffes » :

Ce mouvement est très proche du 1ér mouvement (serpent), mais avec un mouvement ascendant du bras (symbolisant le métal), et une densification des muscles que l’on relâche ensuite (griffes du tigre). On produit une dissociation gauche droite par une contraction d’un coté du corps par rapport à l’autre.

 

7ème mouvement : « l’aigle puissant déploie ses ailes » :

Travaille sur les organes du poumon et du gros intestin. Une main est épée, l’autre sabre. L’intention est dans l’index du bras épée. On tourne la tête pour étirer le méridien du gros intestin. On sollicite le méridien de la vésicule biliaire par le pas croisé.

 

8ème mouvement : « l’ours noir secoue ses lombes »

Ce mouvement nous ramène à la terre. Il faut détendre tout le sacrum et faire vibrer l’énergie dans tout le corps.

Le corps de jade:

 
Ce qi gong a été mis au point par Maître Liu Dong suite à un travail de recherche prouvant que l'extension de la colonne vertébrale de la souris 1 heure par jour pendant 1 mois augmente la prévention des épidémies sur les souris et une certaine résistance au développement du cancer.

 

Le Corps de Jade est basé sur le principe que l'extension puis un temps d'arrêt et le relâchement de la colonne vertébrale ont pour effet de faciliter la circulation du sang et de l'énergie au niveau du dos.

 

Préparation du corps de jade :

La préparation consiste à prendre la posture du corps de jade et à visualiser un cœur pur comme le jade. Il s’agit de calmer le cœur, calmer la respiration, attendre le calme en soi avant de démarrer le mouvement.

 

1ère partie : Harmoniser le cœur, ouverture et offrande :

 

1er mouvement : « offrir un cœur d’une générosité infinie ».

 

2ème mouvement : « offrir un cœur d’une indulgence infinie ».

 

3ème mouvement : « offrir un cœur d’une sollicitude infinie ».

Etirer le corps.

 

4ème mouvement : « offrir un cœur d’une noblesse infinie ».

 

5ème mouvement : « purification du corps ».

Il s’agit d’affiner notre prise de conscience corporelle et d’amener notre intention dans la colonne vertébrale et dans les 3 régions spécifiques : cervicale, dorsale, lombaire.

Chacun des mouvements consiste en un étirement, un temps d’arrêt sur celui-ci et un relâchement. Le temps d’étirement est accompagné d’une inspiration que l’on prolonge en émettant le son : « tchen », ceci afin de renforcer la tension des muscles et à ressentir la stagnation du Qi au niveau sollicité. L’expiration qui suit, sur la rétraction brusque du mouvement, se produit comme un profond soupir. On ressent le relâchement musculaire qui se propage comme une onde dans toute la colonne et libère le Qi.

Après cette attention portée aux trois niveaux, il y a un travail d’étirement du corps qui permet d’entrer dans la conscience fine de toute la colonne vertébrale : muscles, tendons, nerfs,…en laissant la sensation se libérer jusqu’aux extrémités du corps.

Il suit la 4ème offrande qui est un étirement du périnée au Bai Hui, des pieds à la tête, toujours avec l’inspiration prolongée avec le son « tchen » et le relâchement brusque.

Le mouvement suivant est une « purification », nettoyage du corps, on élimine les énergies usées que l’on vient de mettre en évidence.

 

Ensuite c’est la 2éme partie :

Régler le souffle et le mouvement :

 

1er mouvement : « Respiration de la tortue » : ondulation des cervicales.

 

2ème mouvement : « Respiration de la grue » : ondulation des dorsales.

 

3ème mouvement : « Respiration du dragon » : ondulation des lombaires

 

4ème mouvement : « Danse du dragon ».

Ou il va s’agir de régler le souffle et le mouvement, toujours aux 3 niveaux : cervical, dorsal et lombaire. Toujours avec la même technique de tension sur un inspire long avec le son « tchen » et d’un relâchement brusque. Cependant, ici, le travail est prolongé et ciblé sur l’expire et la prise de conscience du relâchement et d’un nouvel espace donné à chacune des parties de la colonne successivement concernées.

On commence par les cervicales avec la « respiration de la tortue ». La nuque est le carrefour majeur des échanges énergétiques et sanguins entre la tête et le corps. Si la colonne cervicale est tendue, la circulation du sang et du Qi sont inhibés, le cerveau est mal irrigué. Les muscles et les tendons de la nuque se propageant sur la partie haute du dos et des épaules, leurs tensions se propagent sur les muscles du dos.

On répète le mouvement plusieurs fois, on étire les muscles de la nuque, et on accentue progressivement le travail jusqu’à atteindre la profondeur des tendons puis celles des ligaments au plus profond des articulations.

L’ondulation se fait en douceur et en conscience, souple et sans force limitant l’amplitude de manière à ne pas provoquer de lésions qui seraient contraire à nos objectifs.

On étire le dos pendant l’inspiration, on ondule pendant l’expiration.

 

Le 2ème mouvement concerne les dorsales, et la « respiration de la grue ».

On commence par prendre conscience des ailes de la grue en les étirant, puis on les déploie dans l’envol.

Après la tortue, on a ramené la réunion ciel, terre au niveau du cœur, devant le 17VC, on va déployer les ailes, les étirer brusquement, pour ressentir l’étirement des dorsales, puis ramener les bras vers l’avant, mains au cœur, en ondulant les dorsales.

La simulation de l’envol de la grue est un mouvement qui sollicite tout le corps, depuis la plante des pieds pour venir placer l’intention dans les dorsales jusqu’où l’ondulation va remonter, passer par la poitrine et s’étendre dans les 2 bras.

Cet exercice détend la poitrine, régule le Qi et favorise la circulation dans les poumons.

 

Le 3ème mouvement concerne les lombaires, avec la « respiration du dragon ».

 

Les mains descendent au Dan Tian inférieur, réunion du ciel et de la terre face au Dan Tian inférieur, où on fait passer l’énergie terre et ciel par un mouvement circulaire des mains.

Le mouvement d’ondulation des lombaires est généré ensuite à partir d’une extension des jambes et d’un étirement des lombaires et du sacrum avant d’effectuer un mouvement de rotation du bassin (avant, arrière, ondulation lombaires, sacrées). Le mouvement s’effectue vers l’arrière pendant l’inspiration, et vers l’avant pendant l’expiration en prononçant XU.

Cet exercice place le travail au niveau de Mingmen, porte de la vie, situé entre la 2ème et la 3ème vertèbre lombaire. La bascule du bassin entraîne la sollicitation de cette porte, équilibre l’énergie entre l’avant et l’arrière, détend le bas du dos.

Lorsque le Dan Tian inférieur est souple, le Qi peut s’écouler librement ce qui est très important, le Dan Tian inférieur étant la source de la vie. De plus, il détend l’abdomen et les organes qu’il contient, principalement le gros intestin et l’intestin grêle et en améliore le fonctionnement. Autre effet, la souplesse et la décontraction de l’abdomen facilitent la circulation du Qi dans les reins. La région des reins libérée permet que le Qi des reins circule vers le bas et vers le haut pour nourrir la totalité du corps. Cet exercice permet également de lever les stagnations de Qi dans la région inférieure du dos et renforce cette région, mobilise les vertèbres lombaires, accroît la circulation du sang et de l’énergie.

 

Danse du dragon : Il s’agit d’onduler la colonne vertébrale vertèbre par vertèbre en mettant en mouvement les ligaments intervertébraux. On fait partir l’ondulation du périnée et on la fait remonter tout en ayant un mouvement d’avant en arrière et de pivotement du corps d’un côté et de l’autre. Ce mouvement combiné de pivot et d’ondulations permet de détendre les muscles et de produire un massage des organes internes. Il permet aussi d’étirer et d’assouplir les ligaments intervertébraux et d’améliorer la santé et la force de ces articulations. Le mouvement d’ondulation est coordonné avec les bras et avec les épaules et la respiration. L’inspiration et l’expiration doivent être aussi profondes que possible et le thorax relâché pour favoriser la circulation du sang et de l’énergie. La clé de la bonne santé de la colonne vertébrale est le mouvement.

 

 

3ème partie : Voie immortelle :

 

1er mouvement : « Mouvement du dragon » : s’ébrouer.

Mouvement alternatif des épaules sur l’expiration. Amener le Qi jusqu’à l’extrémité des bras. Mouvement de relâchement total, et de récupération.

 

2ème mouvement : « Le vieux sage lisse sa barbe ». Méditation de fin ou l’on récupère et savoure tout les bienfaits du Qi Gong du corps de jade. Sourire intérieur, sensation de vacuité de l’esprit, être simplement là, présent à nos sensations, rempli de la Force du dragon, de la Légèreté de la grue, et du Calme de la tortue.

       Contact

Par email:

qigong@etoile-bleue.com

npasturel@free.fr

 

Par téléphone:

  • 05.61.59.83.71
  • 09.50.76.41.92
  • 06.10.49.59.70

       Actualités

A partir de Septembre 2017: Nouvelle salle de Cours au 60 rue de Cugnaux (local Kiné Mezieriste)

31300 Toulouse

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Nicole Pasturel